Une question ? Nos curateurs sont là pour vous conseiller ! Prendre mon rendez-vous gratuit
Rechercher
Favoris
Panier

Carré d'artistes - Le blog

Inspirations, découvertes et dernières actualités du monde de l'art et de nos galeries.

Portraits

Paul Gauguin à Tahiti et aux Marquises : un peintre amoureux de la Polynésie

 
 
femmes de polynésie - paul gauguin

Parisien de naissance, Paul Gauguin (1848-1903) a passé une partie de son enfance au Pérou d'où était originaire sa mère. Il en a gardé le goût des voyages, ravivé par son premier métier de marin. Il se forme ensuite à la peinture en autodidacte et devient l'un des artistes les plus influents de son époque. Fondateur du groupe de Pont-Aven qui marqua les Nabis, il est considéré comme le précurseur de l'Art Nouveau. Comment, dans ce contexte, lui vient le désir de vivre à Tahiti puis aux Marquises ?

le peintre paul gauguin et le rêve polynésien

 
 


Une soif de primitivisme

Paul Gauguin rêve d'une civilisation que le mode de vie occidental n'aurait pas corrompue. Avec la marine marchande, il a abordé dans l'archipel en 1867. Au début des années 1890, il a déjà accompli une révolution picturale, devenant le chef de file des artistes de Pont Aven. Il y a créé un style de peinture aux aplats colorés superposés et séparés par des cernes. Ses principes de composition changent fondamentalement la relation entre le sujet du tableau souvent symbolique et son incarnation picturale. Le « synthétisme » est donc né en Bretagne et marque la première étape du long cheminement vers l'art moderne au XXᵉ siècle. Néanmoins, Paul Gauguin rêve d'un ailleurs, de Tahiti où il « pourrait aimer, chanter et mourir », comme il l'écrit avant son départ.

Une vie enfin détachée de toute contrainte, un départ en Polynésie

Comme l'attestent ses échanges épistolaires avec sa femme, qui vit au Danemark, ou avec d'autres artistes, le peintre rêve d'une vie simple, libérée de tout souci matériel. Il pourrait alors se consacrer entièrement à son art, sans connaître les vicissitudes du marché et des galeries. En 1891, les aspirations de l'artiste se font plus pressantes. Il embarque le 1er avril 1891 pour un voyage de deux mois et demi, direction Papeete. Le nom de Gaugin et de la Polynésie vont être associés pour toujours.

paul gauguin van gogh peignant des tournesols

Premiers pas à tahiti

 

Un premier séjour écourté

De 1891 à 1893, l'artiste séjourne à Papeete puis à Mataeia, commune éloignée au Sud. Dans la capitale, il espère faire des portraits pour gagner sa vie mais il n'en réalisera qu'un seul, celui de Suzanne Bambridge. Avec ses cheveux longs, Paul Gauguin est surnommé « taatavahiné », littéralement « homme-femme ». Il finit par les couper, mais n'aura pour autant pas plus de succès comme peintre. Dépité par cet échec et jugeant Papeete trop européanisée, il décide de s'établir à Mataeia avec sa compagne principale, Teha’amana dite Tehura. Tous deux vivent simplement dans ce petit village de l'île volcanique. Les tableaux de Gauguin à Tahiti durant cette période sont au nombre de 66. Parmi eux, on trouve des chefs-d’œuvre importants, dont les titres sont souvent en langue maorie :
  • Vahiné no te tiare (Femme à la fleur)
  • Vahiné à la mangue
  • Nafea faa ipoipo (Quand te maries-tu ?)
  • Manau Tupapau (L'esprit des morts veille)
L'œuvre de Paul Gauguin à Tahiti se caractérise par l'utilisation de couleurs vibrantes tel le jaune de chrome, le vermillon, l'indigo. Ces teintes visent à rendre la lumière intense des tropiques. Les sujets choisis sont toujours emprunts d'un fort symbolisme et Gauguin est fasciné par les croyances de Tahitiens. Pourtant, il poursuit déjà un nouveau rêve, celui de s'établir aux Marquises, à 1400 kilomètres au Nord Est de Tahiti. Malade et sans ressources, il doit y renoncer et rentre en France en août 1894.
 



     

    Vous aimez les oeuvres de Paul Gauguin ? Vous allez adorer notre collection Hommage !


     
     

    Retour sous le "ciel sans hiver"

    En juillet 1895, Gauguin pose de nouveau le pied à Tahiti et s'établit à Punaauia, à 12 kilomètres de la capitale. Il s'y construit un fare, maison traditionnelle où il vit désormais avec une nouvelle compagne, Pau'ura a Tai. Malgré ces conditions en apparence propices à la création, il est dans le plus grand dénuement et tente de s'empoisonner avec de l'arsenic en 1898. Le peintre travaille ensuite une année au service du cadastre de Papeete.

    Une source d'inspiration sans précédent

    Un contrat signé avec le marchand d'art Ambroise Vollard en 1900 va changer l'existence du peintre. Il reçoit une rente mensuelle de 350 francs ainsi que 250 francs par toile produite. Ainsi, il est libéré des contingences matérielles. Les tableaux de Gauguin à Tahiti se multiplient alors :

    • Te arii vahine (La femme aux mangues)
    • Près du Gogotha (autoportrait)
    • Te tiai na oe ite rata? (Tu attends une lettre ?)
    • Faa iheihe (Préparatifs de fête)
    • D’où venons-nous ? Que sommes-nous ? Où allons-nous ?

    Cette dernière toile de Gauguin à Tahiti représente un tour de force symbolique. En tout, l'artiste crée près de 100 tableaux, plus de 400 bois sculptés, des dizaines de sculptures.

     

    arearea paul gauguin tableau tahiti

    dernière étape aux marquises

    Le rêve devenu réalité : les Marquises

    Un contrat signé avec le marchand d'art Ambroise Vollard en 1900 va changer l'existence du peintre. Il reçoit une rente mensuelle de 350 francs ainsi que 250 francs par toile produite. Ainsi, il est libéré des contingences matérielles. On retrouve en 1901 Gauguin aux marquises. Il s'installe sur l'île de Hiva Oa, à Atuona.


    Les femmes polynésiennes

    Les femmes de Tahiti et Gauguin forment un paradoxe. Elles l'ont beaucoup inspiré et figurent en thème principal dans ses œuvres. Le peintre les a représentées à de multiples reprises, avec « l'or de leur peau » ainsi que leur attitude teintée de mélancolie, Cependant, dans sa vie quotidienne, son comportement s'est attiré la colère des indigènes. Il a enlevé des jeunes filles, comme Marie-Rose Vaeho, et a profité dans sa « maison du jouir » de son aura d'européen.
     

    Gauguin après Gauguin

    Atteint d'un eczéma très invalidant à la jambe et épuisé, Paul Gauguin meurt d'une crise cardiaque le 8 mai 1903. Il est enterré au cimetière d'Atunoa. Peu apprécié des Marquisiens, ses effets personnels sont immédiatement vendus. Ses toiles sont récupérées en grande partie en août 1903 par Victor Segalen, médecin de la marine et écrivain. Il les confiera à Ambroise Vollard qui organise une grande exposition à Paris. L'oeuvre de Paul Gauguin à Tahiti connait un succès fulgurant. Aucune d'entre elles ne demeure en Polynésie désormais.

    L'établissement de Paul Gauguin à Tahiti et les créations qui en ont découlé ont profondément marqué l'Art du XXème siècle, ouvrant la voie à d'autres révolutions picturales. Gauguin et les Marquises ont donné naissance à une création riche et forte.

     

    Puisque Gauguin vous intéresse, découvrez :


     

    Unique art for...

    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies pour vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêts et réaliser des statistiques de visites.