Une question ? Nos curateurs sont là pour vous conseiller ! Prendre mon rendez-vous gratuit
Rechercher
Favoris
Panier

Carré d'artistes - Le blog

Inspirations, découvertes et dernières actualités du monde de l'art et de nos galeries.

La minute art

Paul Gauguin, ses tableaux, son art, sa vie

 
 
autoportrait de Paul Gauguin - Christ Jaune
Paul Gauguin est l’un des peintres majeurs du XIXe siècle. Figure de proue du postimpressionnisme, il a ouvert la voie à l’art moderne au même titre que d’autres artistes comme Gustav Klimt ou Vincent Van Gogh.

la jeunesse de Paul Gauguin : ébauche d'un style

 

Paul Gauguin est né à Paris en 1848, mais le début de sa vie se déroule à Lima, au Pérou, où sa famille s'est exilée. En effet, son père est un Républicain, opposé au régime de Louis-Napoléon Bonaparte. Revenu en France à l'âge de 7 ans, il mène dès la fin de l’adolescence une vie d’aventures : lieutenant dans la marine marchande puis soldat dans la marine nationale, il retrouve avec plaisir l’Amérique du Sud de son enfance et ne cessera jamais d’aimer le voyage.
 

La rencontre avec les impressionnistes

Revenu en France et devenu agent de change, il rencontre le peintre Camille Pissaro qui l'initie à la peinture. Grâce à lui, Gauguin découvre les impressionnistes. De 1874 à 1886, il commence à peindre, se décrivant lui-même comme un « talentueux peintre du dimanche ».

Ami d’Edgar Degas, il fréquente et collectionne les œuvres de Cézanne, Manet, Monet et participe aux dernières expositions du groupe des impressionnistes. Ce mouvement qui met en avant les scènes de plein air et de la vie moderne révolutionne le travail de la couleur et la représentation de la lumière.

Le tableau emblématique de ce mouvement est l'un des paysages peints les plus connus au monde : il s'agit de "Impression, soleil levant" (1872) de Claude Monet. Les formes suggérées du paysage laissent l’observateur s’imprégner de la lumière douce et des couleurs contrastées de l’eau et d'un soleil rouge.

Les peintures de Gauguin datant cette période – des scènes peintes en banlieue parisienne comme "La Seine au Pont d'Iéna, temps neigeux" (1875), ou encore des toiles comme "Étude de nu ou Suzanne cousant" (1881) - montrent l’influence impressionniste dans son traitement des formes et des nuances : les couleurs, semblant presque phosphorescentes, cherchent de moins en moins à représenter la réalité telle quelle.

école art tableau pont aven

l'école de pont-aven : lieu d'art

 
 
Pont-Aven est un village de pêcheurs bretons où s’est développé une communauté d’artistes. On y trouve notamment le jeune peintre et écrivain Emile Bernard, pionnier du cloisonnisme, technique consistant à « cloisonner » à la manière des vitraux médiévaux les différents plans de couleurs. Très croyant, celui-ci influencera Gauguin dans son style et dans ses thèmes. Gauguin peint pendant cette période une de ses œuvres majeures : "La vision après le sermon" (1888). Ce tableau représente des paysannes bretonnes en habits traditionnel sortant de l'église et voyant Jacob luttant avec l'Ange, une histoire tirée de la Genèse. Le fond d'un rouge frappant et les formes suggérées sont emblématiques de ce que deviendra son style. Il réalise également un autoportrait, "Autoportrait au Christ jaune" (1891), qui montre aussi cette influence religieuse.

C’est à Pont-Aven qu’il élaborera une nouvelle théorie artistique, le synthétisme : il cherche à simplifier, à synthétiser les formes de ce qu’il peint, en ne gardant que l’essentiel.

Il cohabitera également un temps à Arles avec Vincent Van Gogh, un épisode mouvementé qui se terminera mal : Van Gogh menacera Gauguin avec un rasoir avant de se couper l’oreille droite.



 

Vous aimez les oeuvres de Paul Gauguin ? Vous allez adorer notre collection Hommage !


 
 

Tableaux polynésiens 

 

À partir de 1891, Gauguin part en Polynésie. Il s’installe à Tahiti, puis aux Marquises. Les toiles qu’il peindra durant cette période représentent le sommet de son œuvre : avec leurs couleurs presque criardes et néanmoins harmonieuses, le style de Paul Gauguin s’éloigne de plus en plus de la peinture réaliste pour tenter de saisir la résonance des paysages et des personnes qui l’entourent.

Le tableau "D'où venons-nous ? Que sommes-nous ? Où allons-nous ? (1897-1898), peint pendant son premier séjour à Tahiti et aujourd’hui exposé au musée des beaux-arts de Boston, est un de ses plus connus. Représentant plusieurs groupes de femmes tahitiennes, il doit se lire de droite à gauche : chaque petit groupe de femmes représente une étape de la vie, jeunesse, âge adulte, vieillesse et mort. Les couleurs contrastées, bruns, or, bleu profond, sont le point culminant du style de Gauguin. Déprimé, vivant dans la misère, il met dans ce tableau tout son art.

Il fera plusieurs autres voyages en Polynésie française, à Tahiti, aux îles Marquises. Il aura plusieurs relations amoureuses avec de très jeunes filles : Pau'ura, une vahiné de 14 ans, et Marie-Rose Vaeoho, 13 ans, avec qui il aura des enfants.

Atteint d'eczéma, meurtri par la syphilis et blessé à la jambe, il meurt d'une crise cardiaque aux îles Marquises dans la misère la plus noire. Sa fin fait de lui l'une des grandes figures de l'artiste maudit : la majorité de sa vie s'est déroulé dans la misère, il n'a connu la célébrité qu'à titre posthume. Ses œuvres sont aujourd'hui exposées dans les plus grands musées du monde.

 

paul gauguin tableau oeuvre d'art polynésie

l'héritage artistique de gauguin

Grand précurseur de l'art moderne, Paul Gauguin a notamment influencé le fauvisme et le mouvement avant-gardiste des nabis. Mais au-delà des différents mouvements artistiques, il a participé aux changements profonds de la peinture d'un art de description à un art d'expression : les œuvres ne sont plus une représentation fidèle de la réalité, elles sont une image de l'artiste, elles représentent son intériorité, ses sentiments.
 

Les Nabis

Les Nabis ("orateur" ou "annonciateur" en hébreu) sont un groupe formé à la suite d'une controverse autour d'un tableau de Paul Cérusier réalisé sous la direction de Gauguin. "Le Talisman, l'Aven au Bois d'Amour" (1888) réalisé avec des aplats de couleurs vives, dont le sujet est presque indéchiffrable, déclenche une polémique à l'Ecole des Beaux-Arts. Les Nabis se formeront suite à cette polémique. Cherchant à se libérer du réalisme, ils se tourneront également vers des philosophies orientales, éloignées du christianisme.
 

Le fauvisme

Le chef de file du fauvisme, Henri Matisse, représente bien le côté révolutionnaire de ce mouvement artistique inspiré des postimpressionnistes : des formes simplifiées, presque géométriques, et des couleurs vives, ce mouvement cherche également à s'éloigner du réalisme académique.


 

Puisque Gauguin vous intéresse, découvrez :



 

Unique art for...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies pour vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêts et réaliser des statistiques de visites.