Une question ? Nos curateurs sont là pour vous conseiller ! Prendre mon rendez-vous gratuit
Rechercher
Favoris
Panier

Carré d'artistes - Le blog

Inspirations, découvertes et dernières actualités du monde de l'art et de nos galeries.

Actualités

Photo ou tableau ? - 22/06/2022

Des tableaux réalistes qui nous invitent à (re)voir la beauté du monde ! 

Avec ses expérimentations abstraites, ses installations subversives et son goût pour la performance, le XXe siècle a chahuté la peinture réaliste… jusqu’à faire croire à sa disparition. Ç’aurait été bien dommage ! Car il est aisé de le constater aujourd’hui : la peinture figurative a de beaux jours devant elle. Prisée des jeunes artistes comme des noms confirmés, sa pratique constamment enrichie témoigne d’une envie de regarder le monde dans les yeux. D’en observer la beauté, jusque dans les moindres détails, d’en souligner la grâce… De se laisser capturer par l’harmonie du quotidien. 
 
Les artistes de cette collection estivale sont friands de paysages, peignant les variations de la lumière pour en rendre l’intime délicatesse. Ils aiment aussi les natures mortes, ces arrangements parfaitement ordonnés d’objets et de fruits qui racontent un peu de notre décor, de notre environnement. Certains s’attardent aussi sur des bribes d’architecture moderne, des corps dansant et sautant dans l’espace, des scènes de rue enivrantes, ou encore sur la simple vision d’un père se baladant avec son enfant. 

Cette collection de tableaux réalistes a donc l’évidence du quotidien. Elle veut capter sa saveur, et mettre en valeur les artistes qui y sont sensibles… Pour donner à voir la beauté de la vie, tout simplement. 
 

Quand l’art se conjugue au mode réaliste 

Parmi les artistes de cette collection unique, Sergi Castignani a le génie des portraits d’illustres inconnus. Saisie en pleine nage, une jeune « sirène » traverse l’espace de la toile comme une piscine, émouvante dans sa fragilité. Également peintre de natures mortes, l’artiste sait faire dialoguer au bout de ses pinceaux une bouteille de verre bleu et une pomme jaune, alliance magique de deux formes simples. 

Et si Katie Lokotska a l’art de nous faire voyager jusqu’à Philadelphie avec ses mises en scènes urbaines merveilleusement composées, on ne résiste pas non plus à un petit tour en mer avec Julie Argall. Cette dernière joue de points de vue étonnants et risque le regard, renouvelle les cadrages, avec une audace qui fait plaisir à voir. 

Amateurs de paysages calmes, tournez-vous vers le travail d’Yves Ogier, peintre génial de paysages immenses, où l’âme se perd dans les lointains bleutés de montagnes éternelles… À moins que vous ne préfériez vous échapper en ville, dans les scènes de rues immortalisées avec vivacité par Karl Bronk ? Vous n’avez que l’embarras du choix !

 

Le point histoire de l’art : une artiste méconnue de l’hyperréalisme

Si la peinture réaliste a bien failli disparaître dans les méandres de l’abstraction, l’hyperréalisme est apparu aux XXème et XXIème siècles comme un courant passionnant de l’histoire de l’art contemporain. Car ils osaient tendre à la société capitaliste un miroir aussi fidèle que cruel, des artistes comme Ron Mueck, John De Andrea ou Duane Hanson ont créé des œuvres fascinantes de vérité, déroutantes et politiques. Mais une autre artiste, plus discrète et infiniment plus délicate, a fait de l’hyperréalisme la plus belle excuse pour mettre en évidence la grâce du monde : Vija Celmins s’est appliquée à représenter les vaguelettes mouvantes sur la mer, les ciels étoilés et les toiles d’araignées dans des dessins d’une dextérité absolue… Qui nous reconnectent à la nature, et nous font du bien. 

 

Unique art for...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies pour vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêts et réaliser des statistiques de visites.