Terres et Brumes

Autodidacte depuis peu, c’est en 2011, après plusieurs expositions dans le cadre de Salons de Créateurs, que l’artiste Marie-Céline Polyn décide de se consacrer entièrement à la création. Le pseudonyme sous lequel elle travaille depuis, Terres et Brumes ancre d’emblée sa peinture du côté de l’imaginaire, de l’onirisme, de l’évasion.

S’exerçant d’abord à la craie grasse, elle développe très vite l’envie d’expérimenter d’autres techniques qui l’amènent petit à petit à privilégier l’acrylique sur toile. Là, incorporant à la peinture de la matière comme le sable qu’elle récupère lors de ses voyages, elle nourrit son inspiration. D’un geste spontané, libre et instinctif, l’artiste dispose les couleurs sur la toile. Les tonalités qu’elle choisit créent un jeu de lumière et de contraste doux, harmonieux et apaisant. Désireuse de s’inscrire dans une inspiration contemporaine, elle opte pour une palette à dominante de gris, de noir et de blanc tout en instaurant une atmosphère de rêverie joyeuse.

Ses compositions, paysages embrumés du territoire des Flandres et de la Côte d’Opale invite l’esprit à voyager, à apprivoiser les grands espaces. Abstraites ou semi-figuratives, ses toiles déclinent les teintes naturelles, convoquent l’imaginaire et font s’évader l’esprit.

fren