Pour fêter la réouverture des galeries, la livraison est offerte en galerie et à domicile !  

Carine Chevieux

A l’âge de 8 ans, Carine Teoli Chevieux reçoit une boite de peinture à l’huile pour Noël… Par erreur. Elle passera des heures à jouer avec ce trésor inattendu, avec maladresse et jubilation. Son travail restera toujours empreint de cet émerveillement, et elle compare ses recherches d’artiste autodidacte aux découvertes des premiers hommes dont la vie la fascine. Ses œuvres farouches, riches en pigments et en textures, sont comme un écho contemporain de ces peintures rupestres. Alors que son travail gagne en maturité, elle s’éloigne de plus en plus des limites rassurantes mais contraignantes de la figuration, et se consacre à l’abstrait avec passion. Sa liberté d’artiste contraste en tous points avec les contraintes de son milieu professionnel (elle travaille dans un groupe de protection sociale), et cette opposition nourrit son énergie créative.

Elle élabore ses propres techniques, mélange la peinture avec du sable, joue du contraste entre les différents grains, crée des empâtements à l’aide de bâtons à l’huile. Elle travaille chacune de ses toiles à plat, commence par sculpter la matière avant d’appliquer les couleurs. Très sensible, elle pense que ses meilleures toiles naissent d’une certaine urgence émotionnelle. Inspirée par un événement de sa vie, une actualité, une musique, elle se lance alors dans son travail avec rapidité et spontanéité, ne laissant aucune place au doute. Elle se souvient d’un soir de novembre où elle avait ressenti le besoin immense de travailler sur une toile brute, tintée de rouge. Ce n’est que plus tard qu’elle apprendra les événements tragiques qui se déroulent à Paris au même instant.

Aujourd’hui, elle envisage de mettre ses connaissances et sa sensibilité au service des autres, en étudiant l’art thérapie.

fren