Pour fêter la réouverture des galeries, la livraison est offerte en galerie et à domicile !  

Theo Koster

C’est à Amsterdam que Theo Koster suit l’école des Beaux-Arts pour en faire son métier. Son inspiration lui vient des paysages, de ses voyages. En Inde plus spécifiquement où il rencontre des terres, des matières, des couleurs qui lui donneront l’impulsion d’une importante série de trente cinq toiles, « Voyager France-India » sur laquelle il travaille en 2007, avec une créativité débordante. C’est sur cette terre qu’il peint dehors au milieu des gens, des enfants. Il en garde les couleurs, l’eau, la poussière, les artisans, leurs gestes. Il détient comme un trésor sur ses toiles la compassion, le sens de l’autre. Il rapporte les traces, même celles d’un éléphant qu’il a fait marcher sur ses peintures ! Tous les sens sont stimulés en Inde. La musique « en live » jouée par des musiciens du Radjhastan, stimulera son travail dans une improvisation libre et exaltée.

Pour Theo Koster, le paysage est plus qu’un sujet. Il est la métaphore d’une certaine sagesse, un cheminement qui nous rappelle l’essentiel. Au-delà de sa (ses) beauté, le paysage laisse le temps passer, inscrit le temps dans le silence et la paix.
Sa technique est celle appelée communément mixte. On peut la qualifier chez Theo Koster de « foisonnement mixte » ! Carton, sable, tissus, collages, papillons, plume, textes, coupures de journaux, grafittis s’expriment intensément sous, ou sur, la peinture acrylique, le pastel, l’huile, qui sont grattés, brossés, marqués, entaillés par le geste spontané de l’artiste. Des éléments graphiques forts, lettres, chiffres, de couleurs intenses, viennent ponctuer des fonds posés au pinceau large et généreux.

fren