Alessandro Luschi

Alessandro naît et grandit dans le quartier Ardenza de Livourne (Italie). Au début du siècle, ce lieu voit naître le mouvement pictural des Macchiaioli. De l’italien "macchia" ("tâche"), ce mouvement désigne les peintres tachistes de l’époque qui s’opposent au romantisme et proposent de renouveler la culture picturale vériste (néo-réaliste).
Dans cette atmosphère historiquement artistique, Alessandro commence dès l’âge de trois ans à dessiner. Il étudie au Lycée d’Art de Lucques et travaille rapidement comme illustrateur pour une maison d’édition et une revue. Il part à Florence pour approfondir sa formation artistique à l’Académie des Beaux-arts. Il obtient une bourse pour étudier aux Beaux-arts de Séville. De retour à Florence, il obtient son diplôme et retourne dans la région de Livourne où il s’installe.
Alessandro réalise ses premières œuvres dans un style illustratif à partir d’anciennes affiches publicitaires et de couvertures de livres. Après sa formation aux Beaux-arts, son style évolue vers des thèmes plus classiques de la peinture en mettant en lumière la composition de portraits, de natures mortes ou de paysages.
Tout en gardant une technique académique à l’huile sur toile, Alessandro tente de conserver dans ses œuvres la même poésie inconsciente de ses dessins d’enfant. Au détriment de l’anatomie et des proportions des sujets représentés, il se concentre sur la recherche d’une harmonie de l’image.
Le style le plus caractéristique de la peinture d’Alessandro est profondément influencé par le mouvement moderne pop surréaliste. Les œuvres sont pleines d’histoires et d’ambiances oniriques paradoxales portées par des couleurs fortes.
Les paysages et les personnages des tableaux d’Alessandro comportent une touche naïve qui évoque un monde ludique et infantile. Ses œuvres sont des mondes de liberté pour l’imagination. Les thèmes choisit ne sont qu’un prétexte pour se plonger dans cette atmosphère.

fren