Tic.. Tac.. Noël approche !   Jusqu’au 22 décembre, nous vous offrons jusqu’à 100 € en chèque cadeau. J'EN PROFITE !

Matteoli

Originaire du département de la Corse, Caroline Matteoli vit une enfance heureuse au sein d’une famille d’amateurs d’art. Sa mère est chanteuse d’opéra et son père est dans la politique. Pendant la guerre, celui-ci devient résistant. C’est donc en hommage à son père que Caroline fait de son nom de jeune fille son nom d’artiste. À l’âge de 19 ans, elle part étudier à l’Ecole Supérieure d’Art Graphique Penninghen à Paris et devient parallèlement l’élève de l’artiste Jean Podevin. Le peintre se souvient du jeune talent : "Émerveillée, déconcertée et souvent en révolte, elle entre en peinture, prise à son propre jeu et acceptant le mien, mes exigences et mon incorruptibilité en matière de travail ". L’artiste s’entraîne à la gouache avant de s’épanouir dans la peinture à l’huile. Elle s’exerce ainsi à composer une toile, à parfaire son maniement des couleurs et à apprivoiser la matière. Tout juste diplômée, elle est d’abord employée comme graphiste au sein de la prestigieuse maison Dior Parfums, mais elle se rend rapidement compte que la peinture lui manque. Elle décide alors de s’y consacrer entièrement.

Influencée par les œuvres de Nicolas de Staël, de Rothko et de Miró (peintres du XXème siècle), ses toiles d’abord figuratives deviennent au fil des ans plus épurées et plus abstraites. L’artiste aspire à un rendu " solide ". Pour cela, elle favorise le travail au couteau. Elle cisèle les formes et mélange la couleur avec du médium d’empâtement. Ce produit formulé à base d’huile végétale et de résine naturelle permet de peindre tout en relief et en épaisseur. Elle reconstitue ainsi de manière brute les endroits qui l’ont marquée : le Bassin d’Arcachon, le pourtour méditerranéen, les souks, les marchés asiatiques ou encore les arènes de corrida…Tous ces lieux emplis de mouvement, de vie et de couleur. L’artiste parsème ses toiles de taches rouges destinées à faire " vibrer " l’ensemble. Son but : susciter l’émotion, apaiser le spectateur et le faire rêver. En effet, pour cette artiste pleine de vitalité dont chaque journée commence par une séance de course à pied, la peinture est aussi un moyen de trouver le calme et la sérénité.

fren