N’attendez- plus : Livraison garantie avant Noël pour toute commande passée avant le 17 décembre.
Jusqu’au 22 décembre, nous vous offrons jusqu’à 100 € en chèque cadeau. J'EN PROFITE !

Mline

Originaire de Saint-Étienne, Emeline grandit en Provence à Hyères. Enfant unique, elle trouve se quoi s’occuper en dessinant des vêtements. La petite fille rêve d’être styliste de mode. Ses goûts changent avec le temps mais elle reste toujours attirée par le domaine artistique.

En 1994, Emeline monte à Lyon où elle intègre une prépa d’arts appliqués avant d’être reçue à l’École Émile Cohl. Cette formation de trois ans la prépare aux métiers du graphisme et de l’illustration (bande dessinée, dessin animé…) Ses études terminées, elle débute sa vie professionnelle par des projets d’illustrations jeunesse. Elle abandonne vite ses activités de graphiste pour se consacrer à la peinture. Elle devient artiste à temps plein et réalise ses premières expositions sous le pseudonyme de MLine. De retour à Hyères en 2000, elle participe à plusieurs expositions collectives de la région varoise en compagnie de jeunes artistes du Street Art. Elle expose dans divers lieux (bars, restaurants, salles municipales, boutiques, galeries) dans le sud mais aussi à Paris et à Londres. Pour créer un univers personnel, elle accompagne ses créations de produits dérivés de ses peintures (cartes postales, miroirs, bijoux à modèles uniques).

L’artiste associe des éléments peints à l’acrylique à des images découpées dans des magazines. Ses œuvres envoûtantes invitent le spectateur à entrer dans un monde mystérieux, déconnecté de la réalité. Emeline aime le mélange de l’inquiétant et du merveilleux. Elle apprécie l’étrange fantaisie de l’illustrateur Alexander Jansson et l’univers fantasmagorique de Tim Burton (réalisateur américain). Elle puise son inspiration dans le graphisme japonais et le cinéma d’animation de Hayao Miyazaki (réalisateur japonais). Ses œuvres  colorées se rapprochent du Pop Surrealism de Caia Koopman et Kelly Vivanco (artistes américaines).

Avec leurs yeux immenses, ses délicates poupées sont immédiatement reconnaissables. Le regard mélancolique, elles apparaissent plongées dans leurs pensées. A la fois solitaires et contemplatives, elles sont le reflet des émotions intérieures de l’artiste.

fren