La livraison et le retour sont GRATUITS

Antoine Seurot

C’est par le biais du graffiti, du street art et des cultures urbaines que le jeune franc-comtois Antoine Seurot, qui habite Vesoul (Haute-Saône), est arrivé à la peinture. Une fois passé son bac, il suit en 2008 une formation généraliste sur les métiers du web à Montbéliard (Doubs) pour se spécialiser dans le graphisme. Son DUT en poche, il déc...

C’est par le biais du graffiti, du street art et des cultures urbaines que le jeune franc-comtois Antoine Seurot, qui habite Vesoul (Haute-Saône), est arrivé à la peinture. Une fois passé son bac, il suit en 2008 une formation généraliste sur les métiers du web à Montbéliard (Doubs) pour se spécialiser dans le graphisme. Son DUT en poche, il décroche son premier emploi.

Son désir de création artistique, ressenti dès l’adolescence, se fait alors plus pressant : « Un ami avec qui je faisais du graffiti s’est mis à faire des toiles et ça m’a donné envie de me lancer. La visite de musées comme la Fondation Maeght à Saint-Paul-de-Vence m’a beaucoup influencé ». Il peint ses premiers tableaux en 2011, s’initie à l’art du pochoir avant de prendre ses pinceaux sans formation initiale.

Autodidacte, il l’est également dans la manière qu’il a d’aborder ses sujets : « Je suis allé pas mal à la bibliothèque de Belfort pour me confronter aux diverses techniques de peinture. J’ai commencé à peindre des animaux. Je voulais faire quelque chose de créatif et qu’il se dégage de ces représentations comme une forme de souffrance tels ces cris que l’on n’entend pas ».

Il utilise de la peinture acrylique, à l’huile et des bombes de peinture pour réaliser ses fonds de tableaux. Et tout l’inspire : l’actualité, la société, les sentiments, la nature, qui s’expriment dans des couleurs vives jusqu’au noir et blanc pour mieux dénoncer « la façon dont fonctionne le monde ».

En savoir plus sur l'artiste

give-art-gift-voucher

turn-your-phone-into-a-piece-of-art-app-mobile