Du 1er au 21 septembre, nous glissons des tickets d’or dans certaines de vos commandes avec des remises à valoir sur la sculpture.

Les Ateliers Enfants sont de retour pour 2017 !

19 janvier 2017

En 2016, les Ateliers Enfants proposés par Carré d'artistes® ont permis à plus de 600 enfants à travers le monde de découvrir l'Art contemporain en s'appropriant l'univers de Takashi Murakami.

ateliers-enfants

Le 17 mai prochain est l'occasion pour Carré d'artistes® de poursuivre la saison 2017 des Ateliers Enfants. Dans toutes les galeries françaises, ainsi qu'a New York, Sedona et Barcelone, les petits artistes en herbe vont avoir la chance de découvrir cette année les œuvres et les inspirations de Joan Miro.

Deux ateliers sont prévus pour le mercredi 17 mai : le premier à 14 heures et le second à 15 heures (chacun de ces ateliers pouvant accueillir au maximum 5 enfants). Ces ateliers gratuits permettent aux enfants âgés de 7 à 11 ans de se plonger de manière ludique mais aussi concrète dans la technique, le style et l'univers de l'artiste catalan Joan Miro. Cette approche pédagogique mais néanmoins divertissante permet aux enfants d'avoir la chance de faire leurs premiers pas dans le monde de l'Art contemporain.

 

Inscrivez vos enfants dans la galerie Carré d'artistes® de votre choix

Le mercredi 17 mai 2017

De 14 heures à 16 heures

Inscrire mon enfant

 

Qui est Joan Miro ?

Joan Miro est l'un des représentants du surréalisme, foncièrement avant-gardiste et moderne, il a fait preuve d'une très grande créativité, tant dans ses peintures que ses sculptures.

Miro voit le jour à Barcelone en 1893. Son père est un bijoutier et sa mère est la fille d'un ébéniste. Joan Miro se met à peindre très jeune, à partir de l'âge de huit ans. Il entame dans un premier temps à partir de 1907 des études de commerce, mais il abandonne très vite pour rejoindre l'Ecole des Beaux-arts de La Llotja.

À l'âge de dix-sept ans, Joan Miro devient commis dans un magasin jusqu'en 1911 où il contracte le typhus. Pour sa santé, il est obligé de s'installer dans une ferme de famille. C'est à ce moment-là qu'il réalise son attachement pour la terre catalane où il retournera régulièrement tout au long de sa vie. Lorsqu'il est rétabli, il rejoint l'École d'art de Barcelone afin de parfaire son talent et de devenir peintre. Il fréquente ensuite l'Académie du Cercle Saint-Luc jusqu'en 1918. Il découvre l'art moderne lors d'une visite à la galerie Dalmau à Barcelone.

Miro et le surréalisme

miro

En 1919, il se rend pour la première fois à Paris et rejoint, après avoir expérimenté le cubisme et le fauvisme, le mouvement surréaliste. Il se sent à l'aise avec l'humour décalé et le goût de l'imaginaire de ce courant. Parallèlement, Miro vit une crise identitaire. L'extérieur ne l'inspire plus et il se doit de remettre en question son art. Il parvient à résoudre ses problèmes artistiques grâce au surréalisme et en se fiant à sa spontanéité dans sa peinture et sa sculpture. L'inconscient et le monde de l'onirisme sont désormais les terreaux fertiles dans lesquels Miro puise afin de réaliser ses toiles. En 1925, il présente lors d'une exposition Le carnaval d'Arlequin, œuvre purement surréaliste, et sera désormais mondialement connu. Lorsque le mouvement surréaliste prend trop de positions politiques, Miro se dégage du groupe et se consacre au collage, à la lithographie et à la sculpture.

La fin de sa carrière

Lors de la guerre d'Espagne, Miro s'installe à Paris où il retourne vers une peinture plus réaliste. Lorsque les troupes allemandes arrivent en France, Joan retourne en Espagne et trouve son style définitif. Il est désormais reconnu comme un grand artiste catalan.

À la fin de sa vie, il se consacre à des sculptures monumentales couvertes de céramique. Joan Miro s'éteint le jour de Noël en 1983.

give-art-gift-voucher

turn-your-phone-into-a-piece-of-art-app-mobile

fren