Livraison offerte en France et partout dans le monde (à partir de 300€ d'achat)

L’univers de l’autre d’Alfredo Lopez

19 juin 2018

Cette semaine, découvrez les techniques et inspirations de l’artiste bolivien Alfredo Lopez, à travers l’œuvre « L’univers de l’autre».

alfredo-lopez

Des réflexions sur notre société actuelle

Dans cette peinture, « L'univers de l'autre », je souhaite parler du lien incompréhensible qui fait que l'on accepte l'univers de l'autre sans le comprendre.
Les regards montrent une certaine complicité, mais pour le reste, j'ai pris plaisir à jouer la caricature bienveillante par l’opposition vestimentaire : gants de soie pour l'une, de cuir pour l'autre, tenue de soirée qui sent bon le velours pour l'une et tenue de chasse qui sent bon... la campagne, disons, pour l'autre.
Le geste de la femme est fermé sur elle-même, le fusil n'est pas cassé. Ce n'est pas d'évidence une invitation au partage. Le chasseur met en avant l'oie pour garder une distance, mais peut-être est-ce une offrande mal comprise? Car des passerelles existent : les olives appellent le bec de l'animal, le verre vide est une invitation.

"LE DÉCOR PEUT ÊTRE LU COMME UN SIGNE D'INTEMPORALITÉ, OU COMME UN REFUS DE S'INSCRIRE DANS LE TEMPS QUI PASSE

b
Le décor, type années 50, peut être lu comme signe d'une intemporalité, ou bien comme un refus des personnages de s'inscrire dans le temps qui passe.
En parlant du temps, le vrai tableau n'est pas celui-ci: le vrai tableau, c'est celui d'après, quand les personnages feront disparaître la ligne verticale qui séparent leurs mondes. Mais il ne m’intéresse pas ; je préfère les questions aux réponses.

alfredo-lopez

retranscrites avec une technique transversale

Tout commence par une idée, un “flash”, qui devient vite un croquis.
Je retravaille ceux que j’estime en valoir la peine pour simplifier les lignes, enlever tout ce qui n’est pas essentiel à ce que je veux raconter.
J’utilise ce bon vieux Photoshop pour tester des compositions qu’on ne pourrait faire sur le papier (par exemple, essayer d’agrandir un personnage). Le faire sur papier nécessiterait de tout reprendre pour un résultat dont on n’est pas sûr. L’ordinateur donne une liberté supplémentaire au crayon et à la gomme. Idem pour les couleurs : même si souvent je visualise mentalement ce que je souhaite avant d’arriver sur la toile, j’explore des combinaisons de couleurs que je n’aurais pas imaginées de prime abord. Il n’y pas de couleurs laides ou belles, c’est leur rapport qui est intéressant.
Par la suite, c’est un travail classique, au pinceau et à la peinture, comme depuis que les pinceaux et les toiles existent. Simplement, je travaille avec des laques qui doivent être appliquées à plat (donc pas de chevalet mais une table) et en plusieurs couches. Un peu contraignant techniquement, mais cela me permet d’avoir cet effet brillant, un rien industriel, que je recherche.

_______________________________________________________________

b

b

alfredo-lopez-lunivers-de-lautre

L'univers de l'autre
50 x 50 cm

DÉCOUVRIR L'OEUVRE GALERIE DE L'ARTISTE

give-art-gift-voucher

turn-your-phone-into-a-piece-of-art-app-mobile