La livraison et le retour sont GRATUITS

Paris la Seine d'Olivier Anicet

1 février 2018

Aujourd’hui, Olivier Anicet nous explique, avec ses mots, pourquoi il a peint l'œuvre "Paris la Seine". Il nous fait part de ses inspirations et nous dévoile sa technique. 

olivier-anicet-paris-la-seine

Un amoureux de Paris…

Depuis près de 14 ans, j’arbore le thème de Paris - ce paysage urbain avec ses immeubles, ses deux rives et son aspect cosmopolite -, mon Paris d’hier et d’aujourd’hui. Je décline Paris sous diverses formes et couleurs, avec la ligne et le contour, la forme fermée (le contour enveloppe les formes, qui se replient sur elles-mêmes) et, à l’inverse, la forme ouverte.

Le cours de la Seine, c’est un morceau de mon Paris, ce Paris de scènes où un tas d’événements s’y déroulent.
Dans cette nouvelle série d’œuvres autour de ce fleuve, je montre l’Ile Saint-Louis et celle de la Cité, qui n’appartiennent à aucune rive : ni la gauche, ni la droite.
J’expose un Paris aux façades différentes des rues de ces grands boulevards de la rive gauche à la rive droite, aux îles de pierres de tailles, d’architecture et d’hôtels particuliers ; différentes d’un vieux Paris.
Les berges s’entremêlent entre le cours d’eau, les ponts et ces immeubles parfois cossus qui donnent directement sur la Seine. C’est un tas de lieux à découvrir et redécouvrir et une flânerie pour mes yeux qui enrichissent ma peinture.

"Le cours de la Seine, c’est un morceau de mon Paris"


A défaut de couleurs flashy, j’y ai préféré une palette aux couleurs différentes, entre des verts liés à la nature, la fraicheur, le renouveau, et à la saison du printemps. J’ai mélangé des ocres rose-orangé liés à la bonne humeur et l’amour, j’y ai apporté des bleus apaisant et doux, et associé le calme des gris.
L’œuvre "Paris la Seine" c’est aussi un clin d’œil à ces personnalités qui ont vécu et résident jusqu’à présent sur l’île Saint-Louis. Des artistes comme Paul Cézanne l’architecte des formes, en passant par Claudel la farouche, Moustaki le grand poète, Tazieff le fantastique, ou encore Baudelaire, Brialy, Debbouze, Bedos et Auteuil ! Ces personnalités et bien d’autres - M et Mme Pompidou - ont bâti des ponts et ont stimulé ma créativité.
Pour avoir passé des soirées dans un appartement boulevard Henri IV au bord du fleuve, à la tombée du jour, avec la lumière des bateaux-mouches qui naviguent sur la Seine et tapisse les murs intérieurs des habitations, je peux vous dire que c’est magique !

olivier-anicet-paris-la-seine

… maniant différents procédés                                    

J’utilise plusieurs techniques dans ma peinture : l’acrylique, de la craie à la cire, du pastel à l’huile, le procédé du collage, et le crayon de couleur.
J’ai mis en veille la peinture à l’huile car le temps de séchage est assez long. Il faut compter 12 à 15 jours entre plusieurs couches, sans l’utilisation d’un accélérateur.

 

Pourquoi je peins ?

Rejetant les mots dans le passé, je me suis tourné vers la peinture. Cette pratique est pour moi un bien-être, le plaisir de me laisser surprendre.
La peinture c’est : la Passion, l’Equilibre, l’Innovation, la Nature, le Travail, l’Usage, les Rythmes, et enfin, l’Exaltation.

_____________________________________________________________________________

.

Paris la Seine
50 x 50 cm
.

give-art-gift-voucher

turn-your-phone-into-a-piece-of-art-app-mobile