Jusqu'au 26 mai -10% sur les cartes cadeaux pour la fête des mères avec le code : ARTFORMOMS

L'Action Painting, quand le mouvement crée

Apparu peu après la Seconde Guerre Mondiale aux Etats-Unis, l'expressionnisme abstrait est un mouvement artistique aux formes multiples, l'Action Painting étant la plus notable d'entre-elles.

From Paris to New York

La fin du second grand conflit mondial de 1939 à 1945 fait émerger deux grandes tendances dans le milieu international de l'Art. Dominant jusqu'à présent dans l'Histoire de l'Art, le marché européen s'effrite, affaibli par les années de guerre, les problèmes financiers, la désorganisation et les exils successifs d'artistes aux Etats-Unis. Et justement dans le même temps, outre-Atlantique, le pays de l'Oncle Sam sort de la Grande Dépression des années Trente et ambitionne de devenir le nouvel épicentre de l'art moderne mondial. Artistes, critiques, musées, galeries, marchands, acheteurs, collectionneurs... tout le microcosme artistique américain unit ses efforts pour faire naître un Art purement Yankee. Le premier mouvement à voir le jour est l'expressionnisme abstrait, né principalement dans les ateliers new yorkais, et qui va faire de la ville qui ne dort jamais, la nouvelle capitale de l'art mondial au détriment de Paris.

Un mouvement aux styles multiples

Emmené par Willem de Kooning (1904-1997) et Franz Kline (1910-1962), le mouvement trouve son appellation d'expressionnisme abstrait après de nombreux débats enflammés au 39 de la 8ème rue Est de New York. D'un point de vue purement artistique et pictural, les influences des expressionnismes abstraits sont marquées par les artistes européens comme Picasso, Kandinsky ou Miro, par le surréalisme et par l'abstrait.

expressionnistes américains

(De gauche à droite : Rothko, Franz Kline et Newman)

Rapidement, de nombreux peintres se greffent au mouvement, point de départ de nombreux courants artistiques, attirés par cette philosophie en rupture avec le formalisme classique. D'Hamilton à Newman, en passant par Rothko, Gottlieb ou Gorky les peintres se rassemblent sous la bannière commune de l'expressionnisme abstrait, qui se décline alors sous plusieurs styles distincts de peinture comme le colorfield painting ou l'action painting. Ce dernier style, mélange d'Art abstrait et d'abstraction lyrique, est le plus renommé d'entre-tous porté par sa figure principale, un certain Jackson Pollock.

Jackson Pollock le maitre du dripping

C'est en 1952 que le critique Harold Rosenberg proposa pour la première fois le terme d'action painting dans un article intitulé American Action Painters. "A un certain moment, les peintres américains […] commencèrent à considérer la toile comme une arène dans laquelle agir, plutôt que comme un espace dans lequel reproduire, recréer, analyser ou “exprimer” un objet réel ou imaginaire. Ce qui devait passer sur la toile n’était pas une image, mais un fait, une action."

(Jackson Pollock)

Cette nouvelle manière d'imaginer la peinture a donc une dimension purement physique et matérielle dans laquelle le corps de l'artiste est un élément principal de la création. Jackson Pollock est l'un des chefs de file de ce mouvement. Il choisit de s’exprimer sur des toiles de très grands formats, nécessaires pour sa technique appelée le « dripping » : il répartit sur sa toile de la peinture qui sort d’un fond de boite percée de trous et y ajoute des coulures obtenues par un bâton qu’il trempe et sort d’un récipient dans une folle danse artistique. L'idée est de donner de l'importance à la texture, à la matière et aux gestes de l'artiste.

Agusil et l'importance de la texture

Comme pour les expressionnistes abstraits, le duo catalan Agusil accorde une importance primordiale à l'utilisation de la matière, de la texture et aux gestes durant la création de leurs œuvres. Marc et Maria se sont formés séparément aux techniques des arts plastiques avant de se réunir pour créer en binôme. Définissant leur pratique picturale comme "polyédrique", le duo recourt à de nombreuses techniques pour réaliser ses œuvres. D’abord badigeonnée d’huile et d’acrylique, la toile est ensuite investie par un travail conjoint, à la spatule ou au pinceau, de cette matière picturale mixte ; ce procédé permettant à Agusil de jouer avec les rendus, les lumières et les textures. Exécutés dans des tons puissamment colorés, les portraits sont peints avec vivacité au moyen de gestes brefs et précis. Une attention toute particulière est portée sur des éléments spécifiques du visage, en particulier les yeux et les lèvres. De ce fait, ils choisissent délibérément de laisser la couleur et le geste s’affirmer sur la toile, au gré de leur inconscient ou des lois physiques induites par leurs mouvements. Relevant de l’expressivité, leurs créations cherchent à révéler le caractère et la personnalité des sujets représentés.

Voir la galerie d'Agusil

give-art-gift-voucher

turn-your-phone-into-a-piece-of-art-app-mobile