CADRE OFFERT ! Jusqu'au 31 mai seulement ! Profitez-en
Rechercher
Favoris
Panier

Carré d'artistes - Le blog

Inspirations, découvertes et dernières actualités du monde de l'art et de nos galeries.

La minute art

Comprendre les œuvres des peintres surréalistes - 25/01/2021

comprendre le surréalisme avec Carré d'artistes
Vous voulez comprendre le surréalisme ?
Dans cet univers fascinant qui puise son inspiration dans l'imaginaire onirique se mêlent révolte, provocation et liberté.

Carré d'artistes décrypte pour vous, quelques-unes des peintures surréalistes les plus célèbres.
Entrez avec nous dans le monde de Miró, de Magritte ou de Dali !








 


Comprendre la naissance du surréalisme

 

La naissance du surréalisme


Pour comprendre ce qu'est le surréalisme, attardons-nous d'abord sur le mouvement Dada auquel il succède.
Né pendant la Première Guerre mondiale, ce dernier est un mouvement d'opposition à la société et des contraintes sous toutes leurs formes.
Il prône donc la création libre, sans souci d'esthétisme, de logique ou de morale et s'exprime par des idées destructrices et provocatrices.


André Breton qui avait dans un premier temps adhéré aux conceptions dadaïstes finit par s'en détacher.*
En effet, les revendications trop agressives ne le séduisent pas et l'incitent à imaginer une tendance certes tournée vers la révolte, mais plus positive.
Le fantasque, l'insolite et parfois le sordide vont se côtoyer pour dénoncer la société de l'époque.


Le mouvement surréaliste fait son apparition en littérature dans Le premier Manifeste du Surréalisme rédigé en 1924 par André Breton.
Il y fait l'éloge de l'écriture automatique, sans réflexion préalable.
Selon lui, dans la production artistique, la conscience et la volonté doivent être inhibées au profit d'images oniriques.
Influencés par les idées de Freud, les surréalistes explorent les rêves et l'inconscient et les expriment dans leur art.
Une œuvre surréaliste n'est pas une interprétation des rêves, mais la mise à nue esthétique de leur contenu.


Dès 1925, une première exposition réunit Giorgio De Chirico, Jean Arp, Man Ray, Joan Miró, Paul Klee, Max Ernst, Pierre Roy et Pablo Picasso.
 

>Découvrir l'univers de la peinture surréaliste
 


S'initier au surréalisme avec Miró

*
 

Pour André Breton, « Miró est le plus surréaliste de tous »

 

Pourtant ce dernier se revendique libre de toute appartenance.
Dans La Sieste initiée en 1924, il peint son univers onirique sur un fond bleu clair.
De larges formes circulaires créent le mouvement de l'eau ou du ciel. Elles matérialisent ainsi le domaine des rêves.
De cette toile monochrome surgit un ensemble de signes. Certains dessins sont géométriques et s'inspirent des œuvres surréalistes de Paul Klee : un carré symbolise la maison et un cercle en pointillés traduit le rythme d'une ronde de danseurs.
L'esquisse d'origine est plus explicite, mais Miró s'est ensuite appliqué à simplifier son tableau.
Ses croquis initiaux montrent une femme allongée devant sa demeure.
Un cadran solaire y indique midi, l'heure de la sieste. On aperçoit plus loin la cime des montagnes (sorte de parapluie à l'envers) et des personnages qui dansent une farandole.


La même année, il laisse libre cours à un style plus coloré, mais tout aussi ésotérique.
Le Carnaval d'Arlequin traduit les hallucinations de l'artiste.
En état de transe, affamé, il peint cette toile dans une période de difficulté financière.
On y découvre des créatures étranges (mélange d'hommes et d'animaux) et des ustensiles fantasques détournés de leur usage habituel.
Un automate joue de la guitare à côté d'un arlequin à longues moustaches.
Ils sont entourés d'une multitude de bêtes fantastiques (un oiseau aux ailes bleues, deux chats avec une pelote de laine, un poisson volant, un insecte sorti d'un dé) et d'objets multicolores (une échelle à oreille unique, un cône qui symbolise la Tour Eiffel).
Le tout donne une sensation de désordre.
 

> 9 chefs d'oeuvre de la peinture surréaliste
 

Observer le surréalisme dans un trompe-l'œil de Magritte

Magritte est considéré comme le maître du surréalisme belge


Après 3 années passées au côté du mouvement français, il s'en détache et revient à Bruxelles.
Il se distingue d'André Breton en prônant une démarche réfléchie.
Dans ses peintures, l'objet réel est dissocié de son univers originel. Il joue ainsi sur l'ambiguïté entre les mots, leurs significations et la représentation qu'il en fait.


Le Faux miroir, œuvre surréaliste de 1928 laisse paraître un œil en gros plan.
L'iris est remplacé par un ciel bleu et quelques nuages blancs cotonneux.
L'œil est déshabillé de ses cils et peut facilement se comparer à une fenêtre ouverte sur l'extérieur.
Cette peinture surréaliste a fait l'objet de nombreuses interprétations.
Un peu dérangeante, on se sent à la fois observateur et observé, l'œil voit une réalité subjective, telle qu'il la désire ou l'imagine.
En ce sens, il s'oppose au miroir qui se contente de refléter une image sans l'analyser.
Certains y notent un besoin profond de Magritte : une envie de tranquillité et d'apaisement dans la période obscure qu'est l'entre-deux-guerres.


En 1929, il peint La trahison des images. Sous le dessin de la pipe, il appose cette phrase : « Ceci n'est pas une pipe ».
Il cherche à susciter le mystère et à provoquer la réflexion chez son spectateur.
Il expliquera son œuvre en indiquant que la représentation de l'objet n'est pas l'objet lui-même.
En d'autres termes, il ne faut pas se fier aux apparences. *
Ses toiles extraient des ustensiles de leur environnement originel et les transposent dans une réalité qui n'est pas la leur. Il fait ainsi place à l'imagination par des effets de trompe-l'œil.

 

guide du néo collectionneur telechargement

Admirer le fantasque dans la peinture surréaliste de Dali

 

Les oeuvres surréaliste de Salvador Dali

 

On le voit, la peinture surréaliste a accueilli en son sein des personnalités diverses.
Mues par cette même volonté d'introspection, les œuvres surréalistes de Dali sont les plus fantasques et énigmatiques.
Un brin mégalomane, Dali développe sa propre technique qu'il nomme « paranoïa-critique ».
Utilisant sa paranoïa et les obsessions qui en découlent, il s'emploie à les contrôler voire à les provoquer à des fins créatives et critiques.


Pour La persistance de la mémoire, de 1931, Dali a procédé selon sa méthode. Quatre horloges déformées, « montres molles » s'étalent, sans fonctionner.
Dali aurait eu l'idée de peindre ces montres fondues après avoir observé un camembert coulant.
Il les adjoint à un tableau préexistant, plus lumineux, celui d'un paysage catalan : les falaises du port de Lligat, souvenir de son enfance.
Certains retrouvent dans cette œuvre les symboles de la mort : le temps s'est arrêté, une montre à gousset est recouverte de fourmis (symbole de décomposition et de putréfaction pour Dali) et l'olivier se meurt.
D'autres croient y voir des références à un profond sommeil. En effet, au premier plan la forme humanoïde pourrait être un autoportrait.
Elle semble endormie accréditant la thèse d'un voyage onirique.
La mémoire serait ainsi considérée comme l'outil le plus efficace pour figer le temps.

Quelle a été l'influence de la femme dans le surréalisme ?



 

N'oublions pas la femme, véritable muse pour les artistes surréalistes


Elle est constamment représentée dans leurs œuvres, alimentant les fantasmes de leurs instigateurs.
La figure féminine ne sera pas qu'une source d'inspiration, elle participe également au mouvement surréaliste dans son activité créative.
Elles ont aussi exprimé avec leurs pinceaux leur révolte, bien souvent celle d'une société trop patriarcale.
Citons Leonora Carrington, Claude Cahun ou Leonor Fini. Enfin, Frida Khalo est considérée comme un symbole du féminisme surréaliste après sa rencontre avec André Breton et sa femme en 1939.
Elle témoigne dans ses toiles de sa souffrance physique et morale jouant des contrastes avec les couleurs et les codes de la peinture mexicaine.

 

Unique art for...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies pour vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêts et réaliser des statistiques de visites.