Tic.. Tac.. Noël approche !   Jusqu’au 22 décembre, nous vous offrons jusqu’à 100 € en chèque cadeau. J'EN PROFITE !

Colin Merrin

Colin est passionné par la peinture depuis toujours. Diplômé de la faculté d’art de Maidstone en 1974, il débute sa carrière professionnelle dans l’animation de dessins animés. II expose pour la première fois en 1981. Quatre ans plus tard, une de ses œuvres est acceptée à la prestigieuse exposition de la Royal Academy. De 1988 à 1989, l’artiste voyage aux quatre coins du monde (Inde, Asie du Sud-Est, Australie, Nouvelle-Zélande, États-Unis). Ne pouvant vivre convenablement de son art, il enchaîne différents boulots et peint pendant son temps libre. L’année 2009 marque la consécration de sa carrière artistique. Il est élu membre associé de la Royal Watercolour Society (Société Royale d’Aquarelle). Il vit et travaille actuellement à Brighton.
Colin apprécie le travail de l’aquarelle pour son immédiateté et sa transparence. Il aime les jeux de texture et de matière de la peinture à l’huile et à l’acrylique. Le paysage est sa spécialité. L’artiste trouve son inspiration dans les rues animées des grandes villes et dans les panoramas brumeux des South Downs (massifs montagneux du sud de l’Angleterre). Il voue une grande admiration à J.M.W. Turner (peintre anglais, XIXe siècle) et apprécie la modernité des paysages de Claude Monet et Paul Cézanne (peintres français, XIX-XXe siècles). Son art est également influencé par ses contemporains anglais : Peter Lanyon, David Tress, Barbara Rae, Kurt Jackson et Neil Davies.
L’artiste expérimente sans cesse de nouvelles techniques à la recherche de nouveauté. Il travaille en atelier à partir de croquis réalisés en extérieur. D’un geste vif et spontané, il peint directement sur la toile sans dessin préparatoire. Entre abstraction et figuration, ses œuvres n’ont pas pour but de retranscrire la réalité mais d’évoquer une sensation, une atmosphère. Colin transforme une observation objective en une vision personnelle et subjective. Urbain ou rural, le paysage devient un prétexte à explorer les possibilités de la peinture. Au-delà du sujet, l’artiste cherche à comprendre comment les formes et les couleurs s’assemblent pour former une harmonie parfaite. En suggérant plutôt qu’en montrant, Colin laisse libre court à l’imagination du spectateur.

fren