N’attendez- plus : Livraison garantie avant Noël pour toute commande passée avant le 17 décembre.
Jusqu’au 22 décembre, nous vous offrons jusqu’à 100 € en chèque cadeau. J'EN PROFITE !

Patti Mollica

Patti Mollica considère que l’essence de la peinture ne se situe pas dans le tableau, le sujet ou le motif peint mais dans l’ensemble des émotions, des sensations contenues dans l’œuvre.
Refusant ainsi toute hiérarchie dans le traitement des sujets, l’artiste d’origine américaine, considère les paysages urbains de New York, les quais des stations de métro, les façades d’immeubles en brique délabrés ou les escaliers de secours comme une source d’inspiration et un matériau poétique aussi puissant que la nature, des fleurs, des arbres, des lacs ou des couchers de soleil.
Pour Patti Mollica, le rôle de l’artiste est au contraire d’investir tous les sujets et objets et d’être capable par la transformation et la création de sublimer toute chose, en particulier celles dont la beauté, la poésie et l’esthétique sont plus flous, plus invisibles, complexes et contradictoires.
L’architecture, la rue, le style de vie urbain, le changement, la vitesse offrent à l’artiste différentes lectures du réel et différents niveaux dans son interprétation. Son style brut, spontané, emprunté parfois aux impressionnistes, procède par petites touches, aplats de couleurs.
Maniant aussi bien la peinture à l’huile et l’acrylique, l’artiste s’amuse dans sa peinture à décliner les nuances, intenses, modernes pour mettre en lumière la « beauté » de chaque chose, la capacité poétique, le contenu esthétique de chaque situation, de chaque mouvement, libérant également le beau de ses qualités purement physiques et superficielles pour sublimer ses qualités profondes, plus spirituelles, sa puissance de création.

fren