N'hésitez plus, la livraison et le retour en Galerie et à Domicile sont gratuits

William Turner, le Maitre de Lumière

12 juillet 2016

Successivement élève loyal des grands maitres de peinture et chef de file du mouvement impressionniste, William Turner est inclassable. Entre aquarelles et peintures à l'huile, une grande partie de son œuvre joue sur l'or du soleil et les reflets de dernier, ce qui vaut à cet artiste autodidacte le surnom de "peintre de la lumière"

Turner, le surdoué

Homme de lumière et génie chromatique, William Turner arbore cependant de nombreuses zones d'ombres, notamment concernant sa jeunesse. Né à Londres, semble-t-il en 1775,  Joseph Mallord William Turner est le fils d'un barbier-perruquier et fabricant de costumes. Sa mère, issue d'une lignée de bouchers perd progressivement la raison durant l'enfance de son fils et décède brutalement en 1804. Envoyé chez l'un de ses oncles à Brentford, à l'ouest de la capitale, son intérêt pour l'Art et la peinture s'éveille et s'aiguise. Fier, son père affiche les premiers dessins de son fils dans sa vitrine et l'encourage même à les vendre.

Du haut de ses 12 printemps, William Turner propose des aquarelles traitant des sujets à la mode romantique de l'époque comme des marines ou des châteaux. Après quelques études et cours de dessin sur la perspective dans un atelier d'architecte, William Turner est admis en 1789, à seulement 14 ans où il l'un des plus jeunes artistes, dans la prestigieuse Royal Academy of Arts.

Turner, l'insatiable

Académiste, Turner rompt avec son habitude de peindre d'après nature et commence à ouvrir son œil et son esprit sur l'œuvre des Maîtres. Affamé de peinture, il se nourrit des œuvres des Rembrandt, Titien, Van de Velde, Cuyp ou Canaletto. Fasciné par la Peinture italienne et les classiques français comme Nicolas Poussin ou Claude Lorrain, il parcoure toute l'Europe des collections privées entre France, Italie et Pays-Bas. Devenu enseignant à la Royal Academy, titulaire d'une galerie à Londres, Turner va s'émanciper de l'ombre de ses Maîtres pour tracer sa propre ligne. Profitant de l'invention de nombreux nouveaux pigments et la commercialisation des premiers tubes en métal, bien qu'aquarelliste de talent, il va pouvoir faire usage de la peinture à l'huile en plein air.

Turner, le précurseur

Voyageur dans l'âme, c'est à Venise que Turner va définitivement plonger dans une nouvelle dimension avec ses techniques de peinture. Au milieu des canaux, il reprend les vues bien connues de Canaletto en accentuant les couleurs et surtout la lumière. Entre brume, brouillard ou écume, il est certain de ses effets. Ses couleurs sont fluides, pour "rendre la limpidité de l'air", il utilise des fond blancs mais n'oublie pas l'Art du clair-obscur de Rembrandt pour faire exploser les contrastes et les couleurs. En montrant le pouvoir suggestif de la couleur, en abandonnant le réalisme aux œuvres lumineuses, William Turner se place comme précurseur de l'impressionnisme. Durant toute sa carrière, il a réalisé parallèlement à ses peintures à l'huile, une gigantesque production de près de 20 000 aquarelles qu'il n'a jamais exposé de son vivant. Révélée par John Ruskin cette collection est l'une des plus importantes de l'histoire de l'aquarelle, et l'une d'entre-elles atteint même la côté de 5,8 millions de livres (The Blue Rigi : Lake of Lucerne, 1842). L'impact de son œuvre est indéniable sur les générations d'artistes suivantes menées par Auguste Renoir, Pissarro, Gauguin, Ingres, Claude Monet, Cézanne, Delacroix..., qui ont donné vie, en s'inspirant de ses toiles, à l'impressionnisme.

Retrouvez l'exposition Turner et la couleur à l'Hôtel Caumont d'Aix-en-Provence jusqu'au 18 septembre 2016.

 

Albert le Diuzet, Turnerien dans l'âme

Homme de plusieurs vies, Albert Le Diuzet est un artiste complet. Après une carrière musicale, lorsqu'il se consacre à la peinture il préfère dans un premier temps la liberté d'expression de l'aquarelle. Il bascule ensuite dans l'utilisation de la peinture à l'huile tout en cherchant à retrouver le geste spontané de ses aquarelles inspirées de Turner. Il travaille ses œuvres au couteau ou à la spatule sur un support carton ou directement sur la toile. Attaché à la mer par ses origines, sa peinture à dominance abstraite est marquée par la spontanéité du geste et de la couleur avec toujours un rappel figuratif caché. Albert Le Diuzet se donne comme mission artistique d’apporter le rêve régénérateur dans une société matérialiste et traumatisante.

Retrouvez la galerie de l'artiste

fren