Une question ? Nos curateurs sont là pour vous conseiller ! Prendre mon rendez-vous gratuit
Rechercher
Favoris
Panier

Carré d'artistes - Le blog

Inspirations, découvertes et dernières actualités du monde de l'art et de nos galeries.

La minute art

Magritte : un peintre belge surréaliste et solaire

 
 

Brève genèse de l’artiste

 
Durant son enfance, René Magritte doit faire face à une catastrophe émotionnelle puisque sa mère se suicide.
Une succession de gouvernantes se chargeront de son éducation. Très tôt, le jeune homme est séduit par le style impressionniste. Il s’inscrit à l’Académie Royale des Beaux-Arts de Bruxelles. Il intègre ensuite l’atelier d’un certain Pierre-Louis Flouquet (1900-1967). C’est un peintre et poète belge sensible à l’abstrait. Il initie René Magritte au futurisme et au cubisme. En 1924, le jeune homme exprime son intérêt pour le dadaïsme au cours d’un premier bref séjour à Paris.
 

NOUVELLE COLLECTION HOMMAGE A MAGRITTE   
   
 Nouvelle collection magritte par carré d'artistes

 

 

Le séjour parisien : Magritte séduit par le surréalisme



 
 
En 1927, René Magritte rencontre les surréalistes parisiens comme Paul Eluard, Salvador Dali ou encore André Breton.
Cette élite culturelle le stimule. Il expose dans une galerie quelques œuvres. Pendant deux ans, il s’insère parfaitement dans le cercle des surréalistes parisiens. Toutefois, la politique et la religion creusent peu à peu l’écart entre ce carré d’artistes et l’artiste belge.
La crise économique de 1929 contraint le peintre et son épouse à regagner Bruxelles.
 

La période Renoir de Magritte

 
René Magritte a connu une période impressionniste que l’on a surnommé « Renoir », en référence au maître. Au début des années 1940, l’artiste connaît un enthousiasme artistique malgré la guerre qui fait rage. Il écrit ces mots magnifiques à Paul Eluard en 1941 : « (…) le beau côté de la vie serait le domaine que j’explorerais. J’entends par là tout l’attirail traditionnel des choses charmantes, les femmes, les fleurs, les oiseaux, les arbres, l’atmosphère du bonheur. (…) c’est un charme assez puissant qui remplace maintenant dans mes tableaux la poésie inquiétante que je m’étais évertué jadis à atteindre. » L’enthousiasme de Magritte parait flamboyant.


Cela se ressent pleinement dans son œuvre qu’il décrit comme une explosion de lumière. À partir de 1946, le peintre belge définit sa production artistique comme relevant du « Surréalisme en plein soleil ». Une cinquantaine de tableaux sont produits dans ce style solaire jusqu’en 1948 dont L’Île au Trésor, Le Rêve, L’Intelligence ou encore Le Lyrisme.
 

magritte : L’après-guerre et la période vache

 
 
 

La période vache : René Magritte veut secouer Paris

 

En 1948, René Magritte produit une série d’œuvres dans un style grossier. Les tableaux représentent notamment des personnages aux allures grotesques. C’est l’occasion pour l’artiste belge d’exposer ses tableaux à Paris. Il espère ainsi choquer les Parisiens et particulièrement les surréalistes français.
La peinture de cette période vache regroupe une quarantaine de toiles et de gouaches. Notons parmi ces œuvres : La Vie des Insectes, Le Mal de Mer, L’Arc-en-Ciel ou encore Le Prince Charmant. Magritte réussit son pari : il a choqué Paris dont Paul Eluard.

 

Magritte - Le prince charmant !

magritte le prince charmant

 

Magritte et le mystère de la pomme



 
Plusieurs œuvres du peintre représentent des pommes. Parmi elles, le fils de l’homme (1964).
Nous reviendrons sur ce tableau Magritte pomme plus loin. La pomme est une opportunité pour susciter le mystère comme en atteste ce mot de l’artiste dans l’un de ses écrits : « Toute chose ne saurait exister sans son mystère. C’est d’ailleurs le propre de l’esprit que de savoir qu’il y a le mystère. (…) Une pomme par exemple, fait poser des questions. »
Face à la pomme qui masque le visage de l’homme dans le tableau Magritte que nous abordons plus bas, le spectateur est dans la frustration. Il ignore qui se cache derrière ce fruit. Le mystère est total.


Le tableau Magritte intitulé Ceci n’est pas une pomme (1964) est tout autant mystérieux.
Que veut dire l’artiste belge lorsqu’il peint une belle pomme avec la mention : « Ceci n’est pas une pomme ». Oui, ce tableau ne met pas en scène une vraie pomme mais seulement son image. Ou alors faut-il y avoir une connexion biblique : Ceci n’est pas une pomme mais le fruit de la connaissance qui condamna l’humanité à l’exil du Jardin d’Eden. Mystère total !
A la fin de sa vie, René Magritte semblait obsédé par les pommes puisqu’en 1967 il peint une autre toile nommée Les Pommes masquées. Deux pommes vertes sont représentées avec des masques. Magritte et les pommes, un mystère à croquer avec les yeux !


Zoom sur deux œuvres de Magritte

 

 


1- le fils de l'homme

 

Le fils de l'homme est un tableau Magritte datant de 1964. Le peintre belge y représente un homme debout devant un mur.
Derrière lui, s’étend un paysage marin. Il a une pomme verte devant le visage. Nous ne voyons que l’œil gauche de cet homme qui porte une veste noire et un chapeau melon. Selon certaines interprétations, ce tableau Magritte serait un autoportrait de l’artiste comme le laisse supposer une photographie de Bill Brandt le représentant en costume noir et chapeau melon portant devant lui le fils de l'homme.
Le mystère est total. D’ailleurs, la pomme ne fait-elle as référence au fruit du Jardin d’Eden qui a causé la chute de l’humanité ? Il est logique de se poser la question sachant que ce tableau Magritte possède une seconde référence biblique. « Le Fils de l’Homme » est une expression redondante dans le Nouveau Testament pour désigner le Christ. Dans la théologie chrétienne, le Christ est Dieu fait homme pour sauver l’humanité du péché originel.

magritte , le fils de l'homme


2- Les Amants

 
Ce tableau Magritte est de style surréaliste. Il représente un couple s’embrassant sur les lèvres.
Le visage des deux amants est recouvert par des voiles. Il a été peint par l’artiste en 1928 et est actuellement exposé au Muséum of Modern Art à New-York. Les Amants est un tableau Magritte qui rassemble quatre œuvres, numérotés de I à IV.
Les Amants II représente le même couple se tenant par la main mais ne s’embrassant pas. Ils ont toujours le visage recouvert d’un voile. Dans les Amants III et IV, le couple est à visage découvert mais l’homme n’a plus de corps. Sa tête flotte.

besoin d'un petit coup de pouce ? 

 


Besoin d'un accompagnement pour trouver votre coup de coeur ?
 
Vous pouvez contacter directement notre service client au 04 86 31 85 33 ou même prendre un rendez-vous de 15 minutes gratuit en visioconférence avec un curateur d’art. 


 

Le musée Magritte de Bruxelles



 
 
Une section des Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique a été dédiée à René Magritte. C’est dans l’Hôtel du Lotto que les visiteurs peuvent découvrir les riches peintures du musée Magritte. Il s’agit de la plus riche collection mondiale d’œuvres du peintre belge.
Trois étages proposent un parcours chronologique de son œuvre.


L’ancienne demeure transformée en musée Magritte

 
Depuis 1999, un musée Magritte a fait son apparition à Jette, en Belgique. Il est installé dans la maison qu’il a occupé avec sa femme Georgette entre 1930 et 1954. C’est dans cette demeure que l’artiste peint l’essentiel de son œuvre.
Le salon du peintre est conservé dans l’état d’origine. Son atelier dans le jardin ainsi que la salle à manger sont deux autres lieux très emblématiques de cette bâtisse. Nous retrouvons dans les œuvres de Magritte de nombreux éléments contenus dans la demeure : cheminée, poignées de porte, volière, etc. Une exposition biographique de l’artiste est présentée à l’étage.
Les visiteurs peuvent y admirer des dessins et des aquarelles du peintre belge ainsi qu’une collection d’objets personnels.
 

Unique art for...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies pour vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêts et réaliser des statistiques de visites.